COMMUNIQUE DE PRESSE

Nous dénonçons la décision du maire de Dijon et président de Dijon métropole d’augmenter les tarifs de stationnement en surface à Dijon, dans toutes les zones payantes.

Ainsi, pour 2h30 de stationnement en zone de courte durée, l’usager devra payer près de 30€. Tout comme le tarif de longue durée qui passera à 30€ en cas de stationnement de 9h.

Le montant de l‘amende (rebaptisée forfait post-stationnement) passe de 17 € à 30€. 

De la même manière, nous ne pouvons tolérer le choix du maire de Dijon de privatiser en transférant à Kéolis la gestion du forfait post-stationnement. Cela va conduire l’opérateur à une intensification de  la verbalisation.

Nous n’acceptons pas ce choix décidé par la municipalité qui mène une véritable chasse à la voiture sur l’ensemble de la ville et de l’agglomération.

Cette politique « anti-voiture » et anti-stationnement pénalise l’ensemble des quartiers de la ville.

Une réforme de la politique de circulation et de stationnement doit être menée pour permettre à l’ensemble des usagers de pouvoir circuler et stationner dans l’ensemble de la ville.

Groupe Agir pour Dijon

Emmanuel Bichot, président 

Bernard Bonoron, Stéphane Chevalier, Marie-Claude Mille, Chantal Outhier

Publicités