Rapport 4 – Rentré scolaire 2017/2018 – Information du Conseil Municipal – Intervention de Chantal OUTHIER

Le groupe Agir Pour Dijon vous a interpellé avant le Conseil Municipal du mois de juin dernier, pour vous demander que soit organisée une consultation en vue d’un retour à la semaine scolaire de 4 jours à la rentrée de septembre 2018.
Vous aviez répondu à l’époque que vous vous donniez un an pour faire ce choix.
Or, la rédaction du présent rapport nous inquiète à cet égard : il semble que vous ayez dès lors tranché la question, en réaffirmant votre attachement à la semaine des 4,5 jours, alors qu’aucune évaluation n’a été réalisée.
Nous vous demandons donc solennellement ce soir qu’une consultation des parents d’élèves et des enseignants soit organisée par la municipalité d’ici le printemps, afin que nous puissions statuer très en amont sur un éventuel retour à la semaine des 4 jours.

Par ailleurs, nous sommes très surpris que vous puissiez dresser un bilan de la présente rentrée scolaire sans faire aucune allusion aux mesures de sécurité contre les menaces terroristes (équipements mis en place dans les écoles, diffusion des consignes et exercices de simulation).

Si le rapport s’est voulu prudent quant à la confidentialité de ces mesures, en commission il aurait été souhaitable qu’elles nous soient présentées.

Rapport 19 – Commission de quartier – Modification du dispositif – Intervention de Marie-Claude MILLE

Le groupe Agir pour Dijon souhaite faire quelques remarques sur ce rapport :

  • Les Comités de quartier ayant disparu et leurs prérogatives n’ayant pas été reprises au niveau des Commissions, il est regrettable que les sujets d’urbanisme importants – sujets structurants – ne soient pas présentés et donc débattus avec les habitants au sein des commissions.

Une lacune majeure du dispositif que nous avons déjà dénoncée.

  • Le découpage concernant les quartiers du Sud-Ouest de la ville conduit à 2 Commissions qui restent hétérogènes, regroupant des quartiers très différents ayant peu de lien entre eux.

Il eut été pertinent que le quartier de la Fontaine d’Ouche constitue, à lui seul, une commission au même titre que celle des Grésilles.

  • Il n’est pas toujours fait une place suffisante aux questions diverses posées par les habitants. Nous avons relevé, à ce sujet, une pratique variable selon les commissions au cours du mandat qui s’achève.
  • Enfin il serait bon que les élus ou les habitants puissent demander l’inscription à l’ordre du jour de tout sujet important intervenant entre 2 commissions avant la réunion annoncée.

Ces observations faites et en espérant d’autres avancées pour être encore plus à l’écoute des attentes des habitants concernés par la vie démocratique des quartiers, le groupe agir pour Dijon s’abstiendra sur ce rapport.

Rapport n°28 – Régularisation de contrat – Intervention de Bernard BONORON

NB : Les membres du groupe ayant quitté la séance suite aux provocations du maire de Dijon (refus de parole, non prise en compte de nos votes, attaques personnelles, non respect du règlement intérieur), cette intervention n’a pas pu être prononcée.

Nous dénonçons l’inflation de postes de direction au fil des conseils municipaux. Vous avez créer récemment un poste de directeur du protocole ainsi qu’un poste de directeur de commerce du centre ville. Aujourd’hui vous nous proposez la création d’un nouveau poste de responsable relations presse au sein de votre cabinet, avec un rémunération fixée au maximum de l’ancienneté.

Aussi nous nous interrogeons sur l’opportunité à l’heure où les collectivités territoriales sont invitées à réduire leur train de vie. Par ailleurs, si ce responsable de presse doit intervenir pour le compte de la métropole, pourquoi le positionner au sein de votre cabinet de maire ?

Rapport n°9 – Hôtel des Godrans (retiré) et n°10 – 7 rue du Docteur Chaussier – Intervention d’Emmanuel BICHOT

Mr le maire, vous faites preuve de sagesse en retirant votre rapport n°9 qui remettait en cause la vente de l’hôtel des Godrans, souhaitons que ce projet phare pour le centre ville puisse redémarrer le plus vite possible.

Rapport n°10 – 7 Rue du Docteur Chaussier – Intervention d’Emmanuel Bichot

Nous approuvons la vente de l’ensemble immobilier rue du Docteur Chaussier mais nous réitérons notre demande d’un programme prévisionnel des cessions immobilières de la ville et de l’affectation des produits au désendettement.

Publicités